top of page
Rechercher

Relations toxiques et troubles alimentaires


Les conséquences liées à la violence d’une relation toxique sont nombreuses. Il n’est alors pas rare de voir apparaître chez les victimes de nombreux symptômes.


Ces symptômes qui peuvent parfois émerger chez les victimes de manipulateurs sont variables et étendus : troubles du sommeil, anxiété, cauchemars, flashbacks, maux physiques ou encore troubles alimentaires. Quelle est leur signification, et comment y remédier ?

Les dégâts causés par les relations toxiques

Les dégâts engendrés par les relations toxiques sont nombreux sur les victimes. Ces dernières font face à une violence innommable, dans les moindres recoins et détails du quotidien.


Le contrôle et la destruction permanente exercés par le manipulateur à l’encontre de sa victime, sont sournoises et masquées.


Une emprise destructrice s’installe alors progressivement et de manière déguisée, afin d’instaurer un sentiment constant et continu d’incompréhension et de perte totale de repère.

Avec le temps, le manipulateur use de multiples techniques de manipulation telles que le mensonge, la culpabilisation, l’humiliation, le dénigrement ou encore l’abandon. Ces actes pervers ont alors de nombreuses conséquences sur la victime, prise au piège de cette spirale toxique destructrice.


La victime est alors progressivement diminuée. Elle constate une perte d’énergie physique comme psychologique immense, perd toute confiance en elle, toute estime, tout repère antérieur, toute notion de sécurité, et constate enfin l'apparition de nombreux symptômes physiques.


C’est en réalité toute l’identité de la victime qui est broyée par la violence répétitive du manipulateur. Comment alors faire face à un tel ouragan émotionnel et physique ?

Le lien entre les émotions et les maladies n’est plus à prouver : le corps parle lorsque l’esprit ne peut plus effectuer cette tâche, par manque d’énergie ou de moyens.


Il n’est alors pas rare de voir apparaître chez certaines victimes de relations toxiques une réaction majeure, symptôme d’un véritable malheur : les troubles alimentaires.

La place des troubles alimentaires dans les relations toxiques

Les troubles alimentaires comme l’hyperphagie, l’anorexie ou encore la boulimie (liste non exhaustive) sont souvent qualifiés de maladies mentales.


Mais ces troubles sont en réalité avant tout de véritables symptômes : les symptômes d’une souffrance intérieure profonde et ancrée.


Le lien entre la nourriture et les émotions est fort chez les êtres humains, depuis la plus jeune enfance. L’Homme vit ses émotions à travers son lien à la nourriture : il peine par exemple à manger, ou dévore ses repas frénétiquement lorsqu’il est angoissé et anxieux.


Les troubles alimentaires s’inscrivent alors dans cette continuité d’expression des émotions trop nombreuses, trop fortes ou trop insupportables pour l’esprit à exprimer. Ils sont la véritable expression d’un mal-être : une mal-à-dit.


Les TCA (troubles du comportement alimentaire) sont en réalité une tentative du cerveau de garder le contrôle sur quelque chose de tangible, de matériel, alors même que l’esprit a lui l’impression de perdre le contrôle sur une situation plus globale.


Plutôt que sur les sentiments et émotions insoutenables, l’attention de la victime d’un manipulateur est alors tournée vers la nourriture : les heures, les quantités, la texture, la qualité et parfois encore la couleur.


Une obsession qui monopolise alors toutes les pensées et qui prend toute la place dans la vie de la victime. Le trouble alimentaire dirige le quotidien : les actions, les choix, les comportements et réactions.. Toutes les pensées sont orientées et centralisées sur la nourriture de manière globale.


La nourriture n’a alors plus une fonction vitale d’apport énergétique et biochimique nécessaire à la survie d’un être humain : mais un moyen de détourner, de compenser, d’ignorer ou encore de combler.


Car les troubles du comportement alimentaire sont des “maladies” du contrôle. Une tentative de contrôler l’incontrôlable et l’inconcevable.


Le vide, le manque ou encore la souffrance engendrés par les relations toxiques, sont détournés en tentative de contrôle extérieur, afin de pouvoir survivre aux comportements et atrocités du manipulateur toxique.


Les troubles alimentaires deviennent parallèlement et partiellement une nouvelle ébauche d’identité, afin de compenser celle qui a été dérobée par le pervers manipulateur.


Un moyen de compenser le vide insupportable et le cycle de destruction généré par le bourreau sans once de culpabilité. De s’effacer, derrière toute autre chose.. que soi-même.


Mais très rapidement, les troubles alimentaires deviennent chez les victimes un poids supplémentaire, mettant la santé physique et psychique de celui qui en souffre en danger..

Que faire ?

Un grand nombre de victimes de manipulateurs toxiques sont atteintes de troubles du comportement alimentaire.


Au-delà de la relation à la nourriture, c’est la relation à soi et aux autres qui est déséquilibrée et broyée sous les coups répétés et sans limite de la manipulation et de l'emprise.


Il est alors dans un premier temps vital de comprendre le mécanisme qui se cache derrière les troubles alimentaires. Ce que l’esprit ne peut plus soutenir ou contrôler, sera transformé dans un mécanisme de tentative de survie face à l’emprise toxique du manipulateur.


Il est ensuite important de prendre conscience de ses besoins, de ses envies, de ses blessures présentes et passées. D’apprendre et de s’autoriser à ressentir et à accueillir ses émotions.


C’est un travail complexe et progressif, mais une clé essentielle de la libération et de la reconstruction.


Il est parallèlement vital de repérer ce manque, ce vide, cette tristesse, cette dépendance affective ou encore cette colère qui vous habite. Vous seul êtes en capacité de pouvoir reprendre le pouvoir sur votre vie et à réapprendre à faire confiance.


Apprendre à s’écouter et reconstruire une bonne estime de soi sont des leviers majeurs dans cette sortie des troubles alimentaires et des cycles destructeurs de l’emprise face à un manipulateur pervers.


Faire appel à un professionnel ou une équipe pluridisciplinaire composée de psychologues, thérapeutes, coachs ou encore médecins spécialisés dans les troubles alimentaires et les relations toxiques permet de se faire accompagner et de trouver le soutien nécessaire à cette reconstruction.


Enfin, il est vital et urgent de s'éloigner de la source du danger : le manipulateur. Car toute relation avec un manipulateur toxique constitue pour la victime une grande menace.


Un danger psychologique avec une perte de repère, de confiance et d’estime de soi, de perte de sens et d’identité ; ainsi qu’un grand danger physique avec une fatigue extrême et l’apparition de nombreux symptômes tels que les troubles du sommeil, l’anxiété généralisée pouvant aller jusqu’à l’émergence de certaines maladies chroniques.

Pour aller plus loin :

Nathalie Riesen , experte en relation d’aide aux victimes de relations toxiques et également créatrice et éditrice de projets destinés à dénoncer les cas de violences, de manipulation et de harcèlement (couple famille travail éducation)


Ressources pilotées par Nathalie :

Centre de Relation d'Aide aux Victimes de Relations Toxiques

Projet

Lire

Ecouter

Se libérer

Se former

Prévenir

Prendre so

bottom of page