Rechercher

Liens d'attachement dysfonctionnels dans les relations toxiques


La frontière est parfois fine dans les relations humaines. Un peu trop ou parfois pas assez, cet attachement au sein d’une relation est souvent subjectif. Et pourtant, on peut noter un lien d’attachement dysfonctionnel dans la majorité des relations qualifiées de toxiques. Que se joue-t-il dans une relation toxique et quels sont ces liens d'attachement dysfonctionnels ?


Les relations toxiques : viviers d’attachements

dysfonctionnels


Les relations toxiques constituent par essence un vivier de déséquilibres, tous plus nombreux les uns que les autres.


D’un côté, avec un manipulateur toxique et sans pitié. De l’autre, avec une victime en souffrance, plongée dans une spirale de manipulation dévastatrice.


Alors qu’une relation équilibrée suppose que chacun trouve sa place, le manipulateur affirme une toute puissance toxique et ne laisse que peu de place pour l’autre.

La relation est alors déséquilibrée à de multiples niveaux. Le manipulateur sans limite, s’impose dans la relation et même dans l’esprit de sa victime. Il entaille sa chair à vif et finit par l’écraser d’une violence psychique insoutenable.


Manipulation constante, culpabilisation et agressions verbales ou physiques : la relation est déséquilibrée.

L’équilibre des liens d’attachements est alors compromis. Les émotions se mélangent, les repères se désagrègent, la violence s’intensifie et l’énergie de la victime s’éteint peu à peu face à une manipulation sans pareil.


Prise au piège d'une spirale toxique, la victime est alors à la merci de son manipulateur. Découvrons les différents liens d’attachement dysfonctionnels.


Les liens d’attachement dysfonctionnels


Une dépendance

Le manipulateur est un expert de la mise en dépendance. Ses victimes perdent rapidement en autonomie face à ce vampire émotionnel. Elles plongent alors dans une sorte d’addiction à l’autre.


Une addiction à l’autre, ou plutôt à l’illusion de l’image de l’autre et de ce que ce dernier est venu sournoisement et fictivement combler. Une illusion entretenue par les débuts idylliques de la relation, et une manipulation minutieuse qu’il tempère avec perfection et justesse.

Alors que le manipulateur prend peu à peu toute sa place, la victime s’efface et perd son libre arbitre au profit des paroles de son bourreau, sans une once de doute.


Paradoxalement et à mesure du temps qui passe, se crée une certaine addiction à l’autre. Par les injonctions paradoxales, les menaces, la culpabilisation et bien d'autres le manipulateur a su créer chez sa victime une profonde dépendance.


“Tu n’es rien sans moi”, “C’est grâce à moi si tu..”, “Si je te quitte, tu ne retrouveras jamais quelqu’un”, “Heureusement que je suis là..”, “Personne d’autre ne pourrait t’aimer”

En se nourrissant de l’énergie de sa victime, le manipulateur déséquilibre les liens d’attachements de cette dernière avec elle-même et les autres.


La victime, profondément et sournoisement manipulée, est alors prise dans les filets de cette relation qui la détruit, mais dont l’illusion est surpuissante.


Une dépendance émotionnelle et affective

Le manipulateur est un grand calculateur. Dès les débuts de la relation, il se saisit des informations qu’il perçoit chez sa victime. Un léger manque de confiance, un manque affectif même lointain, ou encore un désir de fonder une famille.


Toute faille ou désir profond est pour le manipulateur, une porte d’entrée assurée dans l’esprit et le contrôle de sa victime.


Et c’est justement en cela que le manipulateur toxique constitue un véritable danger. Par les failles, inhérentes à chacun d’entre nous, le manipulateur se saisit des émotions de sa victime.

En effet, nous possédons tous des failles. Des vestiges de notre construction, de notre enfance, de notre passé qui ont laissé des traces, parfois invisibles. Un manque d’estime, de confiance, un désir d’enfant profond ou un besoin de sécurité.


Le manipulateur, dans une manipulation constante et sans limite, se saisit alors des failles de sa victime. En les comblant dans un premier temps, en répondant de manière extrême aux besoins et désirs de sa victime, et en redoublant d'attentions à son égard.


Les failles de la victime sont alors comblées par cet individu qui semble la comprendre, la rassurer et être la personne idéale plus que quiconque ne l’a jamais été.


Ses failles sont réveillées et temporairement comblées. La victime s’est ouverte à l’autre, mise à nue. Les émotions sont alors décuplées et l’attachement émotionnel est exponentiel.


Rapidement, et une fois sa victime ferrée, le manipulateur renverse la situationsoudainement.

Peu à peu, il se retire de sa position, laissant sa victime à vif. Celui qui venait combler ses failles, ses manques et ses désirs n’est plus.


C’est alors qu’une dépendance émotionnelle forte et sournoise s’inscrit chez la victime de ces manipulations perverses.


Une dépendance à ces nombreuses attentions d’autrefois qui ont laissé une empreinte forte dans le cœur et l’esprit de la victime. Une dépendance dont l’écho aux failles est retentissant et anéantissant.


Une recherche illusoire, que le manipulateur a offert pour mieux reprendre, créant une faille toujours plus béante. Sa victime tentera en vain de retrouver ces moments idylliques des premiers instants, auprès de celui même, qui la détruit à petit feu.


Une dépendance matérielle

Bien au-delà de cette dépendance émotionnelle et affective douloureuse, la victime est parfois progressivement et au fil de la relation, dépendante de l’autre sur un autre plan essentiel du quotidien.


Une dépendance matérielle mais aussi financière. Parfois poussée à quitter son emploi, à vendre sa voiture ou invitée à rester à la maison comme au sein de nombreuses dynamiques de couples. La victime est alors à la merci du manipulateur dans les moindres recoins de son quotidien.


Dans l’impossibilité de quitter le foyer, de s’émanciper ou encore de trouver un appui extérieur sur son lieu professionnel, la victime est alors doublement prise au piège d’une relation dysfonctionnelle, déséquilibrée et toxique à laquelle elle ne perçoit plus d’issue.


Liens d’attachements dysfonctionnels : quelle solution ?


Les relations toxiques, sont douloureuses et traumatisantes.


Des relations où la souffrance est parfois silencieuse. Mais dans ce silence, s’inscrivent de nombreuses souffrances aliénantes. Parfois sans soutien extérieur, les victimes sont alors dans un lien d’attachement total à leur bourreau.


Sortir de l’isolement et demander de l'aide est alors vital pour la victime. Contacter un professionnel expert en relations toxiques est un premier pas, afin de sortir de cette relation toxique et dévastatrice.


Comprendre les mécanismes de manipulation et d’emprise du manipulateur est également essentiel. C’est même un point central dans la compréhension et le détachement progressif de ces liens d’attachements dysfonctionnels.


Des liens douloureux qui gangrènent tout ceux qui, malgré eux, sont tombés dans les filets d’un manipulateur toxique.


Pour aller plus loin :

Nathalie Riesen , experte en relation d’aide aux victimes de relations toxiques et également créatrice et éditrice de projets destinés à dénoncer les cas de violences, de manipulation et de harcèlement (couple famille travail éducation)


Ressources pilotées par Nathalie :

Centre de Relation d'Aide aux Victimes de Relations Toxiques

Projet

Lire

Ecouter

Se libérer

Se former

Prévenir

Prendre soin de sa santé mentale au quotidien