Rechercher

Les relations toxiques dans le travail à distance


Les relations toxiques sont, nous le savons, de véritables écueils. Elles sont complexes et épuisantes, pour les victimes de ces manipulateurs sans foi ni loi. Les relations toxiques sont sournoises et se cachent dans les moindre détails du quotidien. L’avènement technologique et le rapport que nous portons aux nouvelles technologiques n’ont en rien enrayé ce phénomène. Découvrons les dessous des relations toxiques dans le travail à distance.


Les relations toxiques sont omniprésentes

Les relations toxiques n’épargnent aucun milieu, aucune sphère de la société. On les retrouve en famille, entre amis et même au travail. C’est ce qui en fait leur énorme dangerosité et toxicité : rien ni personne n’est épargné.


Si ces relations sont si nombreuses, c’est en raison du caractère sournois, manipulatoire et hautement toxique des manipulateurs. Sans foi ni loi, ils ne reculent devant rien pour parvenir à leurs buts.


En effet, les manipulateurs toxiques n’ont aucune pitié. Leur unique objectif est de se servir de leurs victimes, de leur nuire et de les anéantir afin de parvenir à leurs fins.


Qu’importe la nature de la relation et l’aspect moral, leur manipulation est sans pitié. C’est pour cette raison, que ni les conjoints, ni les collègues, ni les enfants ne sont épargnés.


En réalité, la manipulation est bien souvent insidieuse. Elle se cache dans les critiques dissimulées par l’humour, les dénigrements, les mensonges, le chantage ou encore la pression mentale et émotionnelle. Cette manipulation est constante et quotidienne, et les liens affectifs sont d’autant plus serrés que de nombreux affects y sont impliqués.


La distance : bouclier ou accélérateur ?

Une culture numérique

Afin de parvenir à leurs fins, les manipulateurs s’adaptent à tout ce qui pourrait leur servir pour asseoir leur manipulation. Téléphones, e-mails, messages, ordinateurs : ils sont prêts à tout.


La culture numérique et le travail à distance ont récemment connu une croissance exponentielle. Bien que la relation aux écrans soit propre à chaque individu, il reste parfois difficile de tracer la bonne limite entre le personnel et le professionnel, le réel et le virtuel. Et les manipulateurs le savent.


Il est aujourd’hui difficile de faire sans cette technologie. Accrochés aux e-mails, aux sms, aux réseaux sociaux et aux réunions, nous vivons avec cette technologie qui est devenue progressivement est une extension de nous-mêmes.


Nous sommes conditionnés malgré nous, par ces stimulus devenus automatismes avec le temps. En effet, nous sommes souvent touchés de la même façon qu’en présence de la personne, parfois plus profondément, car cette barrière de l’écran laisse place à l’interprétation constante.


Une distance perméable

Nous le savons, la distance avec le numérique est souvent fine. Elle est même perméable et il est souvent difficile de s’en distancier : les nouvelles technologies nous suivent partout.


Les manipulateurs toxiques se jouent alors de cette limite fine et parfois inexistante, pour manipuler de plus belle leur victime.


En effet, dans le travail à distance, le temps accordé au personnel et au professionnel, tout comme les échanges et les conversations se confondent parfois. La temporalité est souvent délimitée avec hésitation.


Par ailleurs, c’est souvent de notre foyer et donc de notre intimité que nous travaillons. Le travail intègre dont l’intimité, et au fil du temps, la distance autrefois importante, se raréfie.


Le manipulateur exerce alors ses pleins pouvoirs : il s’impose dans les moindres mails, messages et appels de la victime. Il investit son intimité et lui impose peu à peu une perte de repère croissante et dévastatrice. Il est omniprésent.


La victime du manipulateur est prise au piège dans la spirale continue du manipulateur, avec qui elle peut dorénavant difficilement couper le lien. Sans collègue à ses côtés, la victime est isolée. Difficile donc de prendre du recul, lorsque les limites sont bafouées.


Les moyens de pression du manipulateur toxique

Les moyens de pression du manipulateur sont nombreux.


On peut retrouver par exemple, des exigences irréelles à rendre des dossiers dans des temps impensables. Des pressions à l’excellence et à la surcharge, sous peine de perdre son travail.

Mais aussi, et plus sournoisement les possibilités modernes de ces moyens technologiques : attester de la réception d’un e-mail, vérifier qu’un message a été lu ou encore le statut et la géo-localisation d’un individu.


Les notifications à répétition participent également à cette stimulation constante et à cet épuisement sans répit.


Les coups de fils incessants exercent une pression constante sur les victimes des manipulateurs. Dans l'hyper vigilance constante et en incapacité de se ressourcer, elles sont rapidement enfermées dans une bulle toxique et dévastatrice.


Les mails à répétition à des horaires impensables, sont la source d’un stress immense face au manipulateur qui ne semble plus s’arrêter. Les victimes étouffent alors, noyées sous la pression et les stimulations constantes.


Cet état de stress permanent participe grandement au déséquilibre émotionnel et personnel qui s’installe progressivement chez les victimes. Leur esprit comme leur corps, sombrent alors peu à peu dans cette spirale toxique sans limite.


La pression exercée à distance par le manipulateur est elle aussi extrêmement forte. La charge de travail est par exemple, de plus en plus présente, de plus en plus lourde à porter.


Ces moyens nombreux, sournois et toxiques, sont une véritable épée de Damoclès dont les conséquences sont catastrophiques. Perte de repères, perte de moyens, épuisement émotionnel et physique : la victime est à la merci de son manipulateur qui ne lui laisse aucun répit.


Comment prévenir les relations toxiques dans le travail à distance ?

Alerter et se former sur ces pratiques et sur leurs dangers est la meilleure arme pour lutter contre les manipulateurs. La prévention est non seulement essentielle, mais elle est aussi vitale pour de nombreuses victimes de manipulateurs toxiques.


Le travail à distance n’arrête en rien les manipulateurs. Bien au contraire, elle est même aggravée par l’étendue des possibilités qu’apportent les nouvelles technologies.


Tracer de bonnes limites est alors essentiel. Entre le professionnel et le personnel, entre les messages nécessaires et légitimes, et le harcèlement, entre le travail à fournir et une surcharge illégitime.


Malgré tout, et grâce à un accompagnement adéquat, les victimes ont ici un avantage : ne pas être face dans la réalité à leur bourreau. Elles peuvent ainsi prendre le temps de la réponse, et se montrer neutres et insensibles.


Si les frontières du travail et de l’intimité sont parfois difficiles à tracer, il n’en reste pas moins possible d’informer et de sensibiliser. C’est maintenant une urgence, et une nécessité.

Pour aller plus loin :

Nathalie Riesen , experte en relation d’aide aux victimes de relations toxiques et également créatrice et éditrice de projets destinés à dénoncer les cas de violences, de manipulation et de harcèlement (couple famille travail éducation)

Ressources pilotées par Nathalie :

Centre de Relation d'Aide aux Victimes de Relations Toxiques

Projet

Lire

Ecouter

Se libérer

Se former

Prévenir

Prendre soin de sa santé mentale au quotidien